Si vous avez un cancer du sein métastatique (également appelé cancer du sein avancé), il signifie que le cancer s'est propagé de votre sein à d'autres endroits de votre corps. On considère toujours le cancer du sein parce que les métastases ont le même type de cellules cancéreuses. Vos options de traitement dépendent des niveaux de récepteurs hormonaux dans la tumeur. Parmi les autres facteurs, citons votre santé, le traitement que vous avez reçu et la durée de récidive du cancer. Le traitement dépend également de l'étendue du cancer et de la ménopause.

Voici quelques questions à poser à votre médecin sur le cancer du sein avancé avant et après la ménopause.

Quel est généralement le premier traitement des cancers du sein métastatiques à récepteurs hormonaux positifs?

L'hormonothérapie, ou traitement endocrinien, est généralement la composante la plus importante du traitement chez les femmes atteintes d'un cancer du sein métastatique HR-positif. On parle parfois de traitement anti-hormonal car il agit à l’opposé du traitement hormonal substitutif (THS). L'objectif est d'abaisser les niveaux d'œstrogène et de progestérone dans le corps ou d'empêcher ces hormones d'atteindre les cellules cancéreuses et d'obtenir les œstrogènes nécessaires à leur croissance. La thérapie hormonale peut être utilisée pour interrompre l’influence des hormones sur la croissance des cellules et leur fonctionnement global. Si les hormones sont bloquées ou éliminées, les cellules cancéreuses sont moins susceptibles de survivre. L'hormonothérapie empêche également les cellules mammaires saines de recevoir des hormones qui pourraient stimuler la croissance des cellules cancéreuses dans le sein ou ailleurs.

Hormonal therapy can be used to interrupt the influence of hormones on the cells’ growth and overall functioning. If the hormones are blocked or removed, the cancer cells are less likely to survive. Hormonal therapy also stops healthy breast cells from receiving hormones that could stimulate cancerous cells to regrow within the breast, or elsewhere.

Comment traite-t-on le cancer du sein métastatique chez les femmes non ménopausées?

Les inhibiteurs hormonaux ne sont pas utilisés chez les femmes non ménopausées. Le traitement du cancer du sein métastatique commence presque toujours par la suppression de l'ovaire. Cette procédure diminue les niveaux d'hormones dans le corps pour priver la tumeur de l'œstrogène nécessaire à la croissance.

La suppression de l'ovaire peut être obtenue de deux manières:

  • médicaments qui empêchent les ovaires de produire des œstrogènes, causant la ménopause pendant trois mois au plus. procédure appelée oophorectomie qui supprime les ovaires et arrête la production d'œstrogènes de façon permanente
  • a surgical procedure called oophorectomy that removes the ovaries and stops estrogen production permanently

Tamoxifen is also commonly used to treat metastatic breast cancer in premenopausal women. It can prevent the cancer from returning or spreading elsewhere. Tamoxifen may not be an option for women whose cancer progressed during prior tamoxifen treatment. Combining ovarian suppression and tamoxifen has been found to improve survival compared to either treatment alone.

La suppression ovarienne n'est pas nécessaire chez les femmes ménopausées. Leurs ovaires ont déjà cessé de produire de grandes quantités d'œstrogènes. Ils ne produisent qu'une petite quantité dans leurs tissus adipeux et leurs glandes surrénales.

Ovarian suppression is not necessary for postmenopausal women. Their ovaries have already stopped making large amounts of estrogen. They only make a small amount in their fat tissue and adrenal glands.

L'hormonothérapie postménopausique comprend généralement un inhibiteur de l'aromatase, comme le tamoxifène (Nolvadex), l'anastrozole (Arimidex), l'exémestane (Aromasin) et le létrozole ( Femara). Ces médicaments réduisent la quantité d’œstrogènes dans le corps d’une femme en empêchant les ovaires de produire des œstrogènes.

Les effets secondaires courants de l'utilisation de ces inhibiteurs de l'aromatase comprennent les bouffées de chaleur, les nausées, les vomissements et les os ou articulations douloureux. Parmi les effets secondaires graves, mentionnons l'amincissement des os et une augmentation du cholestérol.

On prescrit habituellement du tamoxifène aux femmes ménopausées pendant deux à cinq ans. Si le médicament est administré pendant moins de cinq ans, un inhibiteur de l'aromatase est souvent administré pour compléter la période de cinq ans.

Ribociclib (Kisqali) est le premier traitement hormonal disponible pour les femmes atteintes d'un cancer du sein métastatique HR + ou HER2. Il s’agit d’un traitement de première intention, associé à un traitement hormonal.

Quand la chimiothérapie est-elle utilisée pour traiter les cancers du sein métastatiques?

La chimiothérapie est utilisée pour trois types différents de cancer du sein métastatique:

  • négatif pour les récepteurs hormonaux
  • récepteur aux hormones positif, mais ne répondant plus au traitement hormonal
  • HER2-positif, en association avec un traitement anti-HER2

Si le premier médicament de chimiothérapie ou une combinaison de médicaments, cesse de fonctionner et le cancer se propage, un deuxième ou troisième médicament peut être utilisé.

Finding the right treatment may take some trial and error. What’s right for someone else won't necessarily be right for you. Communicate openly with your doctor, follow your treatment plan, and keep an open mind. You may have difficult days ahead, but to fight this disease you must stay positive and be aware of all your treatment options.