Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (AR) interfèrent-ils avec votre vie quotidienne? Avez-vous ressenti des effets secondaires désagréables avec vos médicaments? Votre plan de traitement actuel pourrait ne pas convenir.

Apprenez à reconnaître quand votre plan de traitement pourrait devoir être modifié. Voici quelques signes révélateurs.

1. Vos symptômes ne sont pas contrôlés. Si votre état de santé n’a jamais été totalement contrôlé, il est temps de consulter votre médecin. Même si vous vous sentez un peu mieux qu'avant le traitement, il est important de chercher à mieux contrôler les symptômes. Le but ultime du traitement est la rémission ou la faible activité de la maladie. Ce sont des états dans lesquels vos symptômes disparaissent ou disparaissent presque complètement.

If your condition has never been fully controlled, it’s time to talk to your doctor. Even if you’re feeling somewhat better than you did before treatment, it’s important to strive for better symptom control. The ultimate goal of treatment is remission or low disease activity. These are states in which your symptoms disappear or nearly disappear.

Pour mieux contrôler vos symptômes, votre médecin pourrait vous suggérer de passer d'un médicament à un autre. Alternativement, ils pourraient vous conseiller d'ajuster votre dosage actuel de médicaments prescrits ou d'ajouter un autre médicament à votre plan de traitement. Dans certains cas, l'association de plusieurs médicaments antirhumatismaux modificateurs de la maladie (DMARD) peut être utile.

2. Vos symptômes sont revenus. Si vos symptômes sont revenus après une période de soulagement, votre plan de traitement actuel pourrait ne pas fonctionner comme prévu. Il est possible que votre corps ait développé une tolérance à un médicament prescrit. Ou vous pourriez avoir une poussée qui n'est pas contrôlée par vos médicaments actuels.

If your symptoms have returned after a period of relief, your current treatment plan might not be working as intended. It’s possible that your body has developed a tolerance to a prescribed drug. Or you may be experiencing a flare that isn’t controlled by your current medications.

Votre médecin pourrait vous suggérer de changer votre posologie, de changer de médicament ou d'ajouter un autre médicament à votre traitement.

3. Vous avez développé de nouveaux symptômes

Les nouveaux symptômes, tels que la douleur dans les articulations non affectées précédemment, sont souvent un signe que votre maladie a progressé. Cela signifie que l'inflammation sous-jacente n'est pas sous contrôle. Pour soulager votre inconfort et prévenir de nouveaux dommages, des modifications à vos médicaments pourraient être nécessaires.

Votre médecin peut décider d'ajuster la posologie prescrite ou de recommander de nouveaux médicaments en remplacement ou en complément de médicaments. en cours de prise.

4. Vous avez des difficultés avec les effets secondaires

Si vous croyez que vos médicaments contre la PR provoquent des effets secondaires, parlez-en à votre médecin. Par exemple, les effets secondaires courants incluent les maux de tête, les nausées et la fatigue. Dans de rares cas, des effets secondaires plus graves peuvent survenir, tels que des réactions allergiques potentiellement mortelles. Les médicaments biologiques peuvent également vous rendre vulnérable à des infections graves.

Pour limiter les effets secondaires, votre médecin pourrait recommander des modifications à votre schéma thérapeutique. Par exemple, ils pourraient suggérer d'ajuster votre posologie ou de changer de médicament. Dans certains cas, ils pourraient vous conseiller de prendre des médicaments en vente libre ou sur ordonnance pour gérer les effets secondaires.

5. Vous êtes traité pour d’autres affections

Si vous avez commencé à prendre un nouveau médicament ou supplément pour prendre en charge un autre problème de santé, il est important de consulter votre médecin pour connaître les interactions médicamenteuses potentielles. Parfois, un médicament ou un supplément peut interférer avec un autre. Certains médicaments et suppléments peuvent également interagir de manière à produire des effets secondaires désagréables ou dangereux.

Consultez toujours votre médecin avant de prendre un nouveau médicament, un supplément ou un produit à base de plantes. Si votre médecin est préoccupé par les interactions médicamenteuses potentielles, il peut vous recommander des médicaments alternatifs ou des stratégies de traitement.

6. Vous êtes enceinte.

Si vous prenez des médicaments pour traiter la polyarthrite rhumatoïde et que vous pensez être enceinte, informez-en immédiatement votre médecin. Certains médicaments peuvent traverser votre placenta et affecter votre fœtus. Certains médicaments peuvent également être transmis au nourrisson par le lait maternel.

Votre médecin peut recommander des modifications temporaires de votre plan de traitement pendant votre grossesse ou votre allaitement.

7. Vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter vos médicaments actuels. Si vous n’avez pas les moyens d’acheter vos médicaments actuels, discutez de vos options avec votre médecin. Demandez-leur si des alternatives moins coûteuses sont disponibles. Par exemple, les alternatives génériques aux produits de marque sont souvent moins chères.

If you can’t afford your current medications, talk to your doctor about your options. Ask them if lower-cost alternatives are available. For example, generic alternatives to brand-name products are often cheaper.

Dans certains cas, vous pourriez être admissible à des programmes d'assistance aux patients. Par exemple, vous pourriez être admissible à des avantages financés par le gouvernement, tels que Medicaid ou Medicare. La Fondation de l'arthrite tient également des listes definancial aid organizations and pharmaceutical company programs that offer financial support.

8. Your symptoms are gone

If your symptoms have disappeared, your rheumatoid arthritis (RA) might be in remission. As a result, your doctor might suggest changes to your medications. For example, you may be able to reduce your dosage or stop taking certain drugs.

In some cases, changing your treatment plan might cause your symptoms to return. This is known as relapse.

The takeaway

Many different medications are available to treat RA. Drugs that work well for one person might not work for another. It’s important to develop a treatment plan that fits your needs. If you have concerns about your current treatment plan, don’t make changes without consulting with your doctor first.