En 2009, des chercheurs de Taïwan ont publié une étude | || 25 concerning rheumatoid arthritis (RA) and pregnancy. The data from the Taiwan National Health Insurance Research Dataset showed that women with RA had an increased risk of giving birth to a child with low birth weight or who was small for gestational age (called SGA).

Les femmes atteintes de PR étaient aussi plus à risque de prééclampsie (hypertension) et étaient plus susceptibles de subir une césarienne. || | 31

What other risks are present for women with RA? How do they affect family planning? Read on to find out.

Selon le Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), RA is more common among women than men.

The American College of Rheumatology note que pendant des années, les femmes atteintes de maladies auto-immunes comme la PR ont été invitées à ne pas tomber enceintes. Ce n’est plus le cas. Aujourd'hui, avec des soins médicaux soignés, les femmes atteintes de PR peuvent s'attendre à avoir des grossesses réussies et à donner des bébés en bonne santé.

Dans un2011 study de plus de 74 000 femmes enceintes, les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ont eu plus de difficultés à concevoir que celles sans maladie. Vingt-cinq pour cent des femmes atteintes de PR avaient essayé au moins un an avant de devenir enceintes. Seulement environ 16% des femmes sans PR ont essayé aussi longtemps avant de devenir enceintes.

Les chercheurs ne sont pas sûrs que ce soit la PR elle-même, les médicaments utilisés pour la traiter ou l’inflammation générale à l’origine de la difficulté. Dans un cas comme dans l'autre, seulement le quart des femmes ont du mal à concevoir. Vous ne pouvez pas. Si vous le faites, vérifiez auprès de votre médecin, et n'abandonnez pas.

Les femmes atteintes de PR passent généralement en rémission pendant la grossesse. Dans une étude 1999 1999 de 140 femmes, 63% ont signalé une amélioration des symptômes au troisième trimestre. A Étude de 2008 constatant que les femmes atteintes de polyarthrite rhumatoïde se sentaient mieux pendant la grossesse, mais qu'elles pourraient avoir des poussées après l'accouchement.

Cela pourrait ou non arriver toi. Si c'est le cas, demandez à votre médecin comment se préparer à une possible poussée après la naissance de votre bébé.

La grossesse inonde le corps d'un certain nombre d'hormones et produits chimiques, qui peuvent déclencher le développement de la PR chez certaines femmes. Les femmes sensibles à la maladie peuvent en faire l'expérience pour la première fois immédiatement après avoir accouché.

A Étude 2011 dossiers examinés de plus d'un million les femmes nées entre 1962 et 1992. Environ 25 500 ont développé des maladies auto-immunes comme la PR. Les femmes avaient un risque de 15 à 30% plus élevé de contracter ces types de troubles au cours de la première année après l'accouchement.

LaMayo Clinic notes that women who have problems with their immune system have a higher risk of preeclampsia. And the study de Taiwan a également indiqué que les femmes atteintes de PR ont un risque accru de cette maladie.

La prééclampsie provoque une pression artérielle élevée pendant la grossesse. Les complications comprennent les crises, les problèmes rénaux et, dans de rares cas, le décès de la mère et / ou de l'enfant. Il commence généralement après 20 semaines de grossesse et peut être présent sans aucun symptôme notable. Il est généralement découvert lors des bilans prénataux.

Lorsqu'il est découvert, les médecins assurent une surveillance accrue et traitent au besoin pour s'assurer que la mère et le bébé restent en bonne santé. Le traitement recommandé pour la prééclampsie est la délivrance du bébé et du placenta pour empêcher la progression de la maladie. Votre médecin discutera des risques et des avantages liés au moment de l'accouchement.

Les femmes atteintes de PR peuvent présenter un risque plus élevé d'accouchement prématuré. Dans une étude publiée en 2013study published in 2013, researchers at Stanford University looked at all pregnancies complicated by RA between June 2001 and June 2009. A total of 28 percent of the women delivered prior to 37 weeks’ gestation, which is premature.

An earlier 2011 study also noted that women with RA have a higher risk of delivering SGA and preterm babies.

Women who experience symptoms of RA during pregnancy may be at higher risk for delivering underweight babies.

A 2009 study looked at women with RA who became pregnant, and then looked at the outcomes. Results showed that women with “well-controlled” RA were not at greater risk for giving birth to smaller babies.

Those who suffered more symptoms during pregnancy, however, were more likely to have children with low birth weight.

Some studies indicate that RA medications may increase risk of pregnancy complications. A 2011 study noted that certain disease-modifying antirheumatic drugs (DMARDs) in particular can be toxic to an unborn child.

A 2006 study reported that the availability of safety information regarding many RA medications and the reproductive risks is limited. Talk to your doctors about the medications you’re taking and the benefits compared to the risks.

There are some risks for pregnant women with RA, but they shouldn’t stop you from planning to have children. The important thing is to get regular checkups.

Ask your doctor about any potential side effects of the medications you’re taking. With careful prenatal care, you should be able to have a successful and healthy pregnancy and delivery.