Il n'y a pas de remède pour la polyarthrite rhumatoïde, mais il y a des traitements. Les experts conseillent aux gens de consulter un rhumatologue sur les meilleures options de médicaments pour leurs symptômes.

C'est un bon conseil. Mais même si vous comptez sur des médicaments pharmaceutiques, il existe une variété de moyens naturels, holistiques et complémentaires pour traiter votre PR. Je suis très conscient de ces méthodes holistiques parce que j'en utilise beaucoup moi-même.

Top 10 des remèdes alternatifs

Voici mon top 10 des moyens naturels préférés pour combattre les symptômes de la PR et vivre un mode de vie sain de bien-être, même si je fais face à la PR.

1. Huiles essentielles

Les huiles essentielles et l'aromathérapie sont utilisées depuis l'Antiquité - entendez-vous parler d'encens et de myrrhe? Ils sont souvent utilisés pour soulager les symptômes de conditions telles que la polyarthrite rhumatoïde.

Je trouve que la lavande fonctionne bien pour la relaxation. La menthe poivrée et l'eucalyptus m'aident à soulager la douleur. J’ai essayé l’huile d’ail parce que l’on pensait qu’elle avait des propriétés antibiotiques et de l’huile de gingembre parce qu’elle pensait réduire l’inflammation. Il existe un autre excellent produit à base d’huiles essentielles, appelé Deep Blue Rub, un onguent de soulagement de la douleur topique.

Always be mindful of how you use essential oils. Pay attention to any instructions or warnings on the product’s package, and consult an expert or the manufacturer when in doubt. Some oils shouldn’t be used topically or ingested. Many essential oils are designed for use in a diffuser for aromatherapy.

Généralement, j'utilise des huiles topiques et aromatiques pour mes propres besoins. Topiquement, ils aident souvent avec la douleur. Aromatiquement, ils aident à me détendre et à améliorer mon humeur.

2. Flottante

La thérapie de flottaison, également connue sous le nom de thérapie de privation sensorielle, est une nouvelle tendance dans les traitements de santé naturels. Pendant une session flottante, vous flottez sur de l'eau salée à haute densité, dans un «pod» noirâtre, sombre et insonorisé. L'idée est que cela détend l'esprit et le corps, libère la tension musculaire et élimine la pression. les articulations.

Je ne peux que dire de bonnes choses à ce sujet. Mon mari - qui est entraîneur personnel et concurrent américain de Ninja Warrior! - Je suis allé la semaine dernière et je suis aussi un fan. Beaucoup de gens sur ma communauté en ligne Arthritis Ashley online community have also commented on the benefits of floating. It’s wonderful, but proceed with caution if you’re a little claustrophobic, like I am. It takes some getting used to — but I get bad muscle spasms, so I’m all for anything that will relieve some tension!

3. Cryothérapie

La cryothérapie et les bains de glace peuvent sembler inconfortables, mais ils peuvent être bénéfiques pour les personnes souffrant de douleurs musculo-squelettiques chroniques et d'inflammations, comme la polyarthrite rhumatoïde. En fait, la cryothérapie a été inventéefirst invented en pensant aux patients atteints de polyarthrite rhumatoïde!

Lors d'une séance de cryothérapie, vous entrez dans un réservoir de cryosaure rempli d'azote liquide . Votre corps est exposé à des températures inférieures à –200ºF (–128ºC). (Oui, vous avez bien lu!) Vous êtes principalement nu, sauf pour les sous-vêtements, les chaussettes, les mitaines et les gants. Cela se fait idéalement pour une durée de deux à trois minutes, ou pour autant que vous le tolériez. J'ai duré moins de deux minutes la première fois et près de trois minutes la deuxième fois.

L'idée derrière la cryothérapie est de mettre votre corps en mode "réparation" dans le cadre de votre processus naturel de vol ou de combat . Vous avez probablement entendu que vous devriez geler un joint gonflé ou mettre de la glace sur une blessure. Cela applique le même concept de refroidissement anti-inflammatoire, mais à tout votre corps. Le manque d'humidité, d'humidité, d'humidité ou de vent rend la température froide plus tolérable.

Pour moi, la cryothérapie était bien plus agréable qu'un bain de glace - et je l'aimais mieux que notre froide Pittsburgh hivers! Je ne sais pas combien cela a fonctionné, mais je me suis définitivement senti rafraîchi et revigoré, comme si je pouvais conquérir le monde!

4. Tisane

tisane peut avoir de nombreux avantages apaisants. De nombreuses personnes atteintes de PR choisissent des thés tels que le thé vert, le thé au gingembre, le thé au curcuma et le thé aux myrtilles. Certaines entreprises fabriquent même des tisanes «anti-arthritiques» ou «à confort articulaire».

Je bois plusieurs tasses de thé par jour, y compris la camomille ou le thé Sleepytime le soir pour m'aider à me détendre avant de me coucher. Je ne peux pas me passer de mon thé!

5. Acupuncture

Un ancien remède qui a résisté à l'épreuve du temps est l'acupuncture. C’est une partie de la médecine traditionnelle chinoise, mais elle a également fait son entrée dans la médecine occidentale.

During an acupuncture session, an acupuncturist uses very thin needles on certain points of the body. Usually, the needles aren’t inserted very deeply. Each needle coordinates with a body part, body system, or organ. The needles are thought to balance out or interrupt the flow of good and bad energy in the body, also known as the body’s chi or qi.

Acupuncture is somewhat related to the practice of acupressure. (They’re cousins, of sorts.) While modern-day science hasn’t confirmed that acupuncture works as a treatment for RA, some doctors recommend it. It isn’t clear why, but some people with RA report feeling better after acupuncture or acupressure treatments.

I absolutely love it and recommend it — so long as you go to a certified practitioner. It isn’t scary and it isn’t painful. For me, I visualize it releasing toxins and allowing “good vibes” to soak into my body! I definitely feel like it helps with pain, stress, and overall health.

6. Chiropractie

La notion de chiropratique pour la PR est délicate - et ce n’est pas pour tout le monde. Certains rhumatologues et les personnes atteintes de PR déconseillent de consulter un chiropraticien. D'autres vont bien. Je l'aime avec modération, mais certaines personnes ne le font pas. C’est à l’individu et à son médecin de décider si c’est une bonne option.

La plupart des chiropraticiens déconseillent les traitements chiropratiques lors d'une poussée de PR, en particulier au niveau du cou. Je me livre à des traitements, mais pas à mon cou parce que j'ai subi une opération au cou en 2011. Cependant, je trouve que le travail modéré de la chiropratique à des fins d'entretien peut être une excellente source de soulagement de la douleur. = Je peux généralement dire quand mon corps a besoin d'une mise au point chiropratique. Si vous décidez d'essayer cette option, assurez-vous de parler d'abord avec votre médecin. Si votre médecin approuve, assurez-vous de faire vos devoirs et de trouver un chiropraticien réputé.

I can usually tell when my body is in need of a chiropractic tune-up. If you decide to try this option, just make sure to speak with your doctor first. If your doctor approves, make sure to do your homework and find a reputable chiropractor.

7. Physiothérapie (PT)

Pour moi, la physiothérapie est une aubaine. Dans le passé, l'exercice était hors de portée des gens qui s'occupaient de la PR. Mais de nos jours, la plupart des médecins s’en prennent à eux. J'aurais aimé avoir entamé une thérapie physique au collège quand j'ai été diagnostiquée pour la première fois!

Comme beaucoup de personnes atteintes de PR, je trouve que je me sens mieux avec une activité modérée. Un programme d'exercices doux, associé à une intervention physique au besoin, aide à garder mes articulations mobiles et mes muscles forts et agiles.

Le TP est également important après certains types de chirurgies. Je me suis fait remplacer le genou en septembre 2017 et j'ai toujours hâte d'aller à PT trois fois par semaine, pendant deux heures ou plus par session. Je fais une heure d'hydrothérapie dans la piscine - y compris un tapis de course aquatique cool! - puis environ une heure à terre. Cela comprend des exercices de mise en charge et d'amplitude de mouvement.

J'aime vraiment ça. PT m'a inspiré à vouloir continuer à bouger!

8. Massage

Je ne sais pas comment je me débrouillerais sans mon massage mensuel des tissus en profondeur de 90 minutes. Beaucoup de personnes atteintes de PR trouvent différents types de massages utiles. Mais comme dans le cas de la chiropratique, le massage ne devrait être pratiqué que de manière tolérée. Vous pouvez obtenir un massage dans un spa ou un salon de beauté, dans un cabinet de kinésithérapeute ou dans une clinique de chiropratique.

There are different types of massages ranging from hot stone massage to relaxing spa-like massages, trigger point massages, deep tissue massages, and more. You could get a massage done in a spa or salon setting, at a physical therapist’s office, or at a chiropractic clinic.

I personally have a monthly membership to a massage and wellness center and go to the same massage therapist each time. This routine is important for my self-care with RA.

9. Thermothérapie infrarouge et luminothérapie à LED

J'utilise à la fois la thermothérapie infrarouge et la luminothérapie LED. Les deux options utilisent différents types de lumière et de chaleur pour réduire l'inflammation dans le corps. Un bon coussin chauffant pour four à micro-ondes peut aussi faire l'affaire!

Si vous cherchez un traitement thermique infrarouge, j'utilise et recommande personnellement les produits Thermotex.

10. Biofeedback et méditation

Le biofeedback et la méditation vont de pair. Il existe des CD, des podcasts et des applications pour aider tout le monde à apprendre à méditer. Certains s'adressent même à ceux qui souffrent de douleur chronique. Grâce à la rétroaction biologique et à la méditation en matière de gestion de la douleur, j'ai appris à me détourner de la douleur.

It also helps me ease stress and anxiety. I’ve tried guided meditation via a CD that my neurologist recommended for pain management. I’ve also used a Muse biofeedback headband. Both are worth a try in my opinion.

The takeaway

It’s always a good idea to consult with a doctor or expert before trying natural approaches to managing your health. The different options that I’ve discussed can generally be used in conjunction with prescription medications — but it’s still a good idea to check.

I personally prefer a mix of traditional and natural approaches to my health. I believe that an integrative and translational, whole-body approach of mind, body, and spirit is best. I take meds when needed, but I try to use natural options whenever I can. A nutritious diet is also very important for a healthy lifestyle while living with RA.

It’s important to remember that every person who has RA is unique. What works for one person may not work for another. Sometimes we have to rely on trial and error, along with good medical advice, to see what works for us. Once we find what works, all of the time and effort spent on our journey to wellness should be worth it.


Ashley Boynes-Shuck is a published author, health coach, and patient advocate. Known online as Arthritis Ashley, she blogs at arthritisashley.com and abshuck.com, and writes for Healthline.com. Ashley also works with the Autoimmune Registry and is a member of the Lions Club. She’s written three books: “Sick Idiot,” “Chronically Positive,” and “To Exist.” Ashley lives with RA, JIA, OA, celiac disease, and more. She resides in Pittsburgh with her Ninja Warrior husband and their five pets. Her hobbies include astronomy, birdwatching, traveling, decorating, and going to concerts.