David Curtis, M.D.

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune chronique. Elle se caractérise par des douleurs articulaires, un gonflement, une raideur et une perte éventuelle de fonction.

Bien que plus que 1,3 million Les Américains souffrent de PR, non deux personnes auront les mêmes symptômes ou la même expérience. De ce fait, obtenir les réponses dont vous avez besoin peut parfois être difficile. Heureusement, le Dr David Curtis, MD, un rhumatologue agréé basé à San Francisco, est là pour vous aider.

Lisez ses réponses à sept questions posées par de vrais patients atteints de PR.

Q: Je 'ai 51 ans et ont à la fois OA et RA. Enbrel aidera-t-il à contrôler mon arthrose ou est-ce uniquement pour les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde? La coexistence de l'arthrose et de la polyarthrite rhumatoïde est fréquente puisque nous allons tous développer de l'arthrose dans certaines articulations, voire la plupart. point dans nos vies.

Coexistence of osteoarthritis and rheumatoid arthritis is common since we all will develop OA to some degree in some, if not most, of our joints at some point in our lives.

Enbrel (etanercept) est approuvé pour utilisation dans la PR et d'autres maladies inflammatoires auto-immunes dans lesquelles il est reconnu que la cytokine TNF-alpha joue un rôle important dans la conduite de l'inflammation (douleur, gonflement et rougeur) ainsi que les aspects destructeurs sur les os et le cartilage. Bien que l’OA ait certains éléments d’inflammation, dans le cadre de sa pathologie, la cytokine TNF-alpha ne semble pas jouer un rôle important dans ce processus et, par conséquent, le blocage du TNF par Enbrel n'améliorerait pas et ne devrait pas améliorer les signes ou les symptômes de l'arthrose. cette fois, nous n'avons pas de «médicaments modifiant la maladie» ou des produits biologiques pour l'arthrose. La recherche sur les thérapies contre l'arthrose est très active et nous pouvons tous être optimistes quant à l'avenir, nous aurons des thérapies puissantes pour l'arthrose, comme nous le faisons pour la polyarthrite rhumatoïde. Le régime joue-t-il un rôle dans l'arthrose? Le régime et la nutrition jouent un rôle clé dans tous les aspects de notre santé et de notre forme physique. Ce qui peut vous paraître compliqué, ce sont les recommandations concurrentes apparentes pour ces différentes conditions. Tous les problèmes médicaux peuvent bénéficier d'un "prudent" régime alimentaire.

At this time, we do not have "disease modifying drugs" or biologics for osteoarthritis. Research in OA therapies is very active and we can all be optimistic that in the future we will have potent therapies for OA, as we do for RA.

Q: I have severe OA and was diagnosed with gout. Does diet play a role in OA?

Diet and nutrition play a key role in all aspects of our health and fitness. What may seem complicated to you are the apparent competing recommendations for these different conditions. All medical problems can benefit from a "prudent" diet.

Although what is prudent can and does vary with the medical diagnosis, and the recommendations by physicians and nutritionists can change over time, it is safe to say that a prudent diet is one that helps you maintain or achieve an ideal body weight, relies on unprocessed foods, is rich in fruits, vegetables, and whole grains, and restricts large amounts of animal fats. Adequate protein, minerals, and vitamins (including calcium and vitamin D for healthy bones) should be part of every diet.

Bien qu'il ne soit ni nécessaire ni recommandé d'éviter les purines, les patients prenant des médicaments contre la goutte . Il est recommandé d'éliminer les aliments riches en purines et de réduire la consommation d'aliments à teneur modérée en purines. En bref, il est préférable que les patients consomment un régime alimentaire composé d'aliments à faible teneur en purine. L’élimination complète des purines n’est cependant pas recommandée.

Q: Je reçois des perfusions d’Actemra depuis 3 mois, mais je ne ressens aucun soulagement. Mon médecin veut commander un test Vectra DA pour voir si ce médicament fonctionne. Qu'est-ce que ce test et dans quelle mesure est-il fiable? | 40

Rheumatologists use clinical examination, medical history, symptoms, and regular laboratory testing to assess disease activity. A relatively new test called Vectra DA measures a collection of additional blood factors. These blood factors help assess the immune system's response to disease activity.

Les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde active (RA) qui ne prennent pas Actemra (tocilizumab injectable) présentent généralement des taux élevés de l'interleukine 6 (IL-6). Ce marqueur inflammatoire est un élément clé du test Vectra DA.

Actemra bloque le récepteur de l'IL-6 pour traiter l'inflammation de la PR. Le taux d'IL-6 dans le sang augmente lorsque le récepteur de l'IL-6 est bloqué. C’est parce qu’il n’est plus lié à son récepteur. Des taux élevés d'IL-6 ne représentent pas l'activité de la maladie chez les utilisateurs d'Actemra. Ils. Cela montre simplement qu'une personne a été traitée avec Actemra.

Les rhumatologues n'ont pas largement accepté Vectra DA comme un moyen efficace d'évaluer l'activité de la maladie. Les tests Vectra DA ne sont pas utiles pour évaluer votre réponse au traitement par Actemra. Votre rhumatologue devra se fier aux méthodes traditionnelles pour évaluer votre réponse à Actemra.

Q: Quels sont les dangers de ne plus prendre tous les médicaments?

La polyarthrite rhumatoïde est presque toujours une maladie chronique et évolutive pouvant entraîner une incapacité la destruction si elle n'est pas traitée. Néanmoins, les patients et les médecins traitants manifestent un grand intérêt pour savoir quand et comment réduire et même arrêter les médicaments.

Il existe un consensus général sur le fait que le traitement précoce de la polyarthrite rhumatoïde produit les meilleurs résultats pour le patient. réduction de l'incapacité au travail, satisfaction du patient et prévention de la destruction des articulations. Il y a moins de consensus sur la manière et le moment de réduire ou d'arrêter la médication chez les patients qui se portent bien lors du traitement actuel. Les poussées de maladie sont fréquentes lorsque les médicaments sont réduits ou arrêtés, en particulier si un traitement médicamenteux unique est utilisé et que le patient se porte bien. Beaucoup de rhumatologues traitants et de patients sont à l'aise pour réduire et éliminer les DMARD (comme le méthotrexate) lorsque le patient se porte très bien depuis longtemps et qu'il suit également un traitement biologique (par exemple, un inhibiteur du TNF).

L'expérience clinique suggère que les patients se débrouillent souvent très bien tant qu'ils suivent un traitement mais qu'ils ont souvent des poussées importantes s'ils arrêtent tout traitement. De nombreux patients séronégatifs réussissent à arrêter tous les médicaments, au moins pendant un certain temps, ce qui suggère que cette catégorie de patients peut avoir une maladie différente de celle des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde séropositive. Il est prudent de réduire ou d'arrêter les médicaments rhumatoïdes seulement avec l'accord et la supervision de votre rhumatologue traitant.

Q: J'ai de l'arthrose dans mon gros orteil et une PR dans les épaules et les genoux. Y a-t-il un moyen de réparer les dégâts déjà causés? Et que puis-je faire pour gérer la fatigue musculaire?

L'arthrose dans l'articulation du gros orteil est extrêmement fréquente et touche presque tout le monde à l'âge de 60 ans.

Rhumatoïde l'arthrite peut également affecter cette articulation. L'inflammation de la muqueuse d'une articulation est appelée synovite. Les deux formes d'arthrite peuvent entraîner une synovite.

Par conséquent, de nombreuses personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde et présentant une arthrose sous-jacente dans cette articulation présentent un soulagement substantiel des symptômes associés à un traitement efficace contre la PR, comme les médicaments.

By stopping or reducing the synovitis, damage to the cartilage and the bone is also reduced. Chronic inflammation can result in permanent changes to the shape of the bones. These bone and cartilage changes are similar to the changes caused by OA. In both cases, changes aren't significantly "reversible" with treatments that exist today.

Les symptômes de l'arthrose peuvent s'accentuer, s'aggraver avec le temps et devenir aggravés par un traumatisme. La thérapie physique, les médicaments topiques et oraux et les corticostéroïdes peuvent aider à soulager les symptômes de manière significative. Cependant, la prise de suppléments de calcium n'a pas influencé le processus d'arthrose. La fatigue peut être associée à divers médicaments et conditions médicales, y compris la polyarthrite rhumatoïde. Votre médecin peut vous aider à interpréter vos symptômes et vous aider à planifier le traitement le plus efficace.

Fatigue can be associated with various medications and medical conditions, including RA. Your doctor can help interpret your symptoms and help you plan the most effective treatment.

Q: À quel point est-il acceptable de se rendre à la salle d'urgence pour douleur? Quels symptômes devrais-je signaler?

Aller à la salle d'urgence d'un hôpital peut être une expérience coûteuse, longue et traumatisante. Néanmoins, les RE sont nécessaires pour les personnes gravement malades ou souffrant de maladies potentiellement mortelles.

La PR présente rarement des symptômes potentiellement mortels. Même lorsque ces symptômes sont présents, ils sont très rares. Les symptômes graves de la PR tels que l'pericardite, la pleurésie ou la sclérite sont rarement «aigus». Cela signifie qu'ils ne se déclenchent pas rapidement (en quelques heures) et sévèrement. Au lieu de cela, ces manifestations de la PR sont généralement bénignes et se manifestent progressivement. Cela vous donne le temps de contacter votre médecin traitant ou votre rhumatologue pour obtenir des conseils ou une visite au bureau.

La plupart des urgences chez les personnes atteintes de PR sont associées à des comorbidités telles que les maladies coronariennes ou le diabète. Les effets secondaires des médicaments contre la PR que vous prenez (une réaction allergique, par exemple) peuvent justifier une visite aux urgences. Cela est particulièrement vrai si la réaction est sévère. Les signes comprennent une forte fièvre, des éruptions cutanées graves, un gonflement de la gorge ou des difficultés à respirer.

Une autre urgence potentielle est une complication infectieuse des médicaments de modification de la maladie et des médicaments biologiques. La pneumonie, l'infection rénale, l'infection abdominale et l'infection du système nerveux central sont des exemples de maladies aiguës qui entraînent une évaluation de l'urgence.

A high fever may be a sign of infection and a reason to call your doctor. Going directly to an ER is wise if any other symptoms, such as weakness, trouble breathing, and chest pain are present with the high fever. It's usually a good idea to calling your doctor for advice before going to an ER, but when in doubt, it's best go to the ER for a rapid evaluation.

Q: My rheumatologist said hormones don’t affect symptoms, but every month my flare-ups coincide with my menstrual cycle. What’s your view on this?

Female hormones can affect autoimmune-related illnesses, including RA. The medical community still doesn't completely understand this interaction. But we do know that symptoms often increase before menstruation. RA remission during pregnancy and flare-ups after pregnancy are also mostly universal observations.

Older studies have shown a decrease in RA incidence in women who took birth control pills. However, current research hasn't found convincing evidence that hormone replacement therapy can prevent RA. Some studies have suggested that it may be hard to differentiate between normal pre-menstrual symptoms and an RA flare-up. But associating a flare with your menstrual cycle is probably more than a coincidence. Some people find that it helps to increase their short-acting medications, such as nonsteroidal anti-inflammatory medication, in anticipation of the flare-up.

Join the conversation

Connect with our Living with: Rheumatoid Arthritis Facebook community for answers and compassionate support. We’ll help you navigate your way.