Bien que la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) progresse lentement, il est possible de ressentir une poussée aiguë UPS. Ces poussées peuvent limiter considérablement vos activités normales et entraîner des complications des systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Le problème réside en partie dans le fait que, pour de nombreuses personnes, la FPI est diagnostiquée à un stade ultérieur. Cependant, cela ne signifie pas que vous rencontrerez automatiquement des symptômes dans une progression rapide.

Notez les questions suivantes à prendre lors de votre prochain rendez-vous chez le médecin. Être honnête et ouvert avec votre médecin peut vous aider à apprendre à ralentir la progression de la FPI et à maintenir votre qualité de vie.

1. Est-il trop tard pour arrêter de fumer?

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer. Si vous avez de la difficulté à cesser de fumer, discutez avec votre médecin des stratégies possibles pour vous aider. Votre médecin vous suggérera probablement des produits pour cesser de fumer ou des médicaments sur ordonnance.

Vous devrez également parler à vos proches fumeurs. La fumée secondaire est dangereuse, surtout si vous avez une maladie pulmonaire comme la FPI.

2. Quels autres facteurs environnementaux peuvent être évités?

Les polluants environnementaux sont l’une des causes potentielles de la fibrose pulmonaire. Ils peuvent également déclencher des symptômes. Si vous avez déjà reçu un diagnostic de fibrose pulmonaire, vous ne pouvez pas inverser la cicatrisation pulmonaire causée par les polluants environnementaux. Mais votre médecin peut suggérer d'éviter ces déclencheurs dans le cadre d'une stratégie de gestion des symptômes.

Exemples de déclencheurs:

  • amiante
  • fumée de cigarette
  • coal dust
  • les excréments des animaux
  • la poussière des métaux durs
  • la poussière de silice

Si vous êtes exposé à ces déclencheurs Parlez régulièrement à votre médecin des moyens de les éviter ou de minimiser leurs effets négatifs.

3. Les médicaments peuvent-ils aider? Bien qu'il n'y ait pas de médicament unique utilisé dans le traitement de la FPI, votre médecin peut envisager plusieurs options en cas d'apparition soudaine de symptômes graves. Ceci est également appelé une exacerbation aiguë de FPI. Un traitement rapide peut aider à soulager les symptômes.

While there’s no single medication used in IPF treatment, there are several options your doctor might consider in the case of a sudden onset of severe symptoms. This is also called an acute IPF exacerbation. Quick treatment can help ease symptoms.

Demandez à votre médecin quels sont les médicaments et les mesures de traitement suivants:

  • antibiotiques
  • corticostéroïdes
  • oxygénothérapie
  • réadaptation pulmonaire
  • vitamines (pour les carences liées à une perte de poids involontaire)

4. L'exercice est-il illimité?

L'essoufflement causé par la FPI peut nuire à vos activités quotidiennes. Avec le temps, l’exercice peut sembler moins attrayant, surtout si vous avez déjà des difficultés à respirer pendant les périodes de repos. Pourtant, l'exercice est important pour freiner la progression de l'IPF.

Vous ne pourrez peut-être pas vous exercer comme avant, mais vous déplacer un peu et participer à vos loisirs préférés peuvent vous garder actif et améliorer votre performance. fonction pulmonaire globale. Vous aiderez votre cœur à rester en bonne santé en augmentant également votre consommation d’oxygène. De plus, l'exercice peut réduire les niveaux de stress, ce qui peut réduire toute anxiété liée à votre FPI.

If you’re thinking about starting any new exercises, check with your doctor first to make sure they’re safe for you.

5. Dois-je prendre la peine de regarder mon poids?

La perte de poids involontaire est fréquente chez de nombreuses personnes atteintes de FPI. Une partie de cette baisse progressive de poids est liée à une diminution de l'appétit. Si vous êtes toujours dans une fourchette de poids saine, vous ne devez pas forcément trop vous soucier de vos chiffres actuels. Ce sur quoi vous devez vous concentrer, cependant, c'est votre alimentation quotidienne. Les choix alimentaires que vous faites ont un impact sur ce que vous ressentez à court terme. À long terme, une bonne nutrition peut même ralentir la progression des maladies chroniques. Demandez à votre médecin si vous êtes déficient en nutriments et demandez-lui si un diététicien peut vous aider.

If you’re finding it hard to eat regular meals right now, focus on eating smaller bites throughout the day instead. Ask your doctor if you’re deficient in any nutrients, and whether they might recommend a dietitian for extra help.

6. Aurai-je besoin d'une transplantation pulmonaire?

La transplantation pulmonaire doit être envisagée chez toutes les personnes atteintes de FPI. Ce type de chirurgie comporte un risque élevé d’infection et votre corps peut le rejeteryour body may reject it, mais c’est le seul remède contre la FPI. Vous et votre médecin pouvez évaluer les avantages et les risques d'une greffe de poumon.

7. What complications will I need to be aware of?

Unlike other lung diseases, such as asthma, IPF can affect other body systems. This is because the severe scarring of IPF limits the amount of oxygen your lungs take in and distribute. Over time, this can lead to complications such as:

  • heart failure
  • infections of your lungs
  • lung cancer
  • pulmonary hypertension (high blood pressure that occurs in your lungs)
  • reduced mobility from aching muscles and joints
  • respiratory failure
  • weight loss

Tackling IPF now can help slow down the progression of the disease, as well as these complications.

Is progression inevitable?

The short answer is yes, but your doctor will be able to help you figure out your individual rate of IPF progression. Progression typically occurs over years, but acute flares can also happen and can accelerate progression.