La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est un type de fibrose pulmonaire dont les causes sont inconnues. Bien que sa progression globale soit lente, elle peut entraîner une aggravation soudaine des symptômes lorsqu'elle est exacerbée.

Compte tenu de ces deux faits, vous vous demandez peut-être si votre médecin ne sait pas ce qui a causé votre FPI. commencer avec. Vous pouvez également vous demander si le traitement en vaut la peine.

Gardez à l'esprit les questions de traitement suivantes pour discuter lors de votre prochain rendez-vous avec votre médecin.

1. Comment savoir si ma FPI s'aggrave?

Le signe le plus commun de la FPI est l'essoufflement, également appelé dyspnée. L'essoufflement peut sembler sortir de nulle part et est souvent confondu avec une autre affection pulmonaire. Vous pouvez en faire l'expérience pendant les périodes d'activité et au fil du temps, pendant les périodes de repos. Une toux sèche peut accompagner un essoufflement.

Votre FPI peut également causer d'autres symptômes, tels qu'une perte de poids, des douleurs musculaires et de la fatigue. Vous remarquerez peut-être que vos doigts et vos orteils commencent à arrondir au bout des doigts, un symptôme connu sous le nom de clubbing.

Les symptômes de la FPI varient d'une personne à l'autre. Si vous remarquez des difficultés respiratoires qui continuent à s'aggraver, ainsi que l'apparition de symptômes supplémentaires, cela pourrait indiquer que votre état s'aggrave. Discutez de vos options de traitement avec votre médecin.

2. Quels médicaments guérissent la FPI?

Malheureusement, il n’existe pas de médicaments pour guérir la FPI. Au lieu de cela, les médicaments sont utilisés pour ralentir la progression des symptômes de la FPI. À votre tour, vous pouvez également bénéficier d'une meilleure qualité de vie.

Deux médicaments ont été approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la FPI: le nintedanib (Ofev) et la pirfénidone (Esbriet ). Connus sous le nom d'agents antifibrotiques, ces médicaments diminuent le taux de formation de cicatrices dans vos poumons. Cela peut aider à ralentir la progression de la FPI et à améliorer vos symptômes aussi.

En outre, votre médecin peut vous prescrire un ou plusieurs des médicaments suivants:

  • médicaments contre le reflux acide, surtout si vous ont un reflux gastro-oesophagien (RGO)
  • antibiotiques pour prévenir les infections
  • médicaments anti-inflammatoires, tels que la prednisone
  • antitussifs, tels que le benzonatate, l'hydrocodone et thalidomide

3. L'oxygénothérapie peut-elle m'aider à mieux respirer?

L'oxygénothérapie est une option viable pour la plupart des personnes atteintes de FPI. Cela peut vous aider à mieux respirer pendant que vous marchez, magasinez ou faites d'autres activités. À mesure que la FPI progresse, vous pouvez avoir besoin d'oxygénothérapie pendant votre sommeil pour mieux respirer.

L'oxygénothérapie ne peut pas arrêter la progression de la FPI, mais elle peut:

  • exercice
  • aidez-vous à vous endormir et à rester endormi
  • réglez votre tension artérielle

4. Existe-t-il des programmes de rééducation disponibles?

Oui. Pour la FPI, vous pouvez être dirigé vers un programme de réadaptation pulmonairepulmonary rehabilitation program. Vous pouvez considérer cela comme une ergothérapie ou une thérapie physique, sauf que vous vous concentrez sur vos poumons.

Avec la réadaptation pulmonaire, votre thérapeute vous aidera à:

  • techniques de respiration
  • soutien émotionnel
  • exercice et endurance
  • nutrition

5. Aurai-je besoin d'une greffe de poumon?

Si vous avez de grandes quantités de cicatrices dans les poumons, vous pouvez bénéficier d'une transplantation pulmonaire. En cas de succès, la chirurgie peut également vous aider à vivre plus longtemps. Selon la Fondation pour la fibrose pulmonairePulmonary Fibrosis Foundation, pulmonary fibrosis accounts for about half of all lung transplants in the United States.

Encore, il y a beaucoup de risque associé à une transplantation pulmonaire, donc ce n'est pas pour tout le monde. La plus grande préoccupation est le rejet du nouveau poumon. Les infections sont également possibles.

Parlez-en à votre médecin si vous souhaitez en savoir plus sur les greffes de poumon et si vous êtes intéressé (e).

6. Y a-t-il des traitements alternatifs disponibles? Pourtant, les remèdes à la maison et les changements de style de vie peuvent aider votre état général.

Alternative treatments haven’t been widely supported for IPF management. Still, home remedies and lifestyle changes can help your overall condition.

Discutez avec votre médecin au sujet de:

  • exercice
  • soutien nutritionnel
  • smoking cessation
  • taking vitamins, if needed
  • vaccinations

Your doctor may also recommend over-the-counter (OTC) remedies and medications to treat your symptoms. Examples include cough drops, cough suppressants, and pain relievers. Always check with your doctor first before taking any OTC medications to prevent side effects and potential drug interactions.

7. What are the pros and cons of treating IPF?

Since there’s no cure for IPF, your doctor will likely focus on management and treatment to prolong your life. This will also help improve your quality of life and prevent complications, such as infections.

While IPF can be overwhelming, it’s important not to give up. Treating IPF can make your everyday activities more enjoyable. Your doctor may even recommend that you participate in clinical trials, which can expose you to new treatments.

The cons to IPF treatment are possible medication side effects and potential rejection from a lung transplant.

When considering the pros and cons of treatment, you may see that the benefits far outweigh the risks. You and your doctor can decide what is best for your own situation.