La spondylarthrite ankylosante (SA) est une forme d'arthrite associée à une inflammation chronique des articulations de la colonne vertébrale. Le résultat est une douleur et une raideur dans le dos et les hanches - des symptômes qui ont tendance à s'aggraver avec le temps. La SA peut également entraîner des complications comme une posture voûtée, une inflammation des yeux ou de l’intestin et une diminution de la fonction pulmonaire ou cardiaque.

If you have AS, there’s a lot you can do to fight back. Proper treatment helps ease pain and stiffness, and it might also prevent or delay complications. Treatment is generally most effective when started early, before the disease causes permanent joint damage.

Voici un aperçu des options de traitement de la SA. En travaillant en étroite collaboration avec votre équipe de soins de santé, vous pouvez trouver la meilleure combinaison de traitements pour vous. que d'autres. Vous finirez probablement par prendre un ou plusieurs des éléments suivants:

Medication

Several types of medication are helpful for AS, but some may work better for you than others. You’ll probably wind up taking one or more of the following:

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont le type de médicament le plus couramment utilisé. traiter AS. Ils comprennent:

  • ibuprofène (Advil)
  • indométhacine (Indocin)
  • naproxène (Aleve, Naprosyn)

Les AINS peuvent aider à soulager l'inflammation , douleur et raideur. Les médicaments à action prolongée administrés la nuit peuvent également améliorer le sommeil.

Les doses élevées et les médicaments à action prolongée augmentent les risques d'effets secondaires, tels que les maux d'estomac, les brûlures d'estomac ou, plus rarement, les ulcères d'estomac ou maladie rénale. Cependant, des doses élevées peuvent être nécessaires pour soulager les symptômes de la maladie.

Corticostéroïdes

Lorsque les AINS seuls ne procurent pas un soulagement suffisant, les médecins peuvent prescrire un corticostéroïde, un puissant anti-inflammatoire.

Parfois, un corticostéroïde tel que la cortisone est injecté dans une articulation enflammée pour un soulagement rapide mais temporaire. D'autres fois, un corticostéroïde oral tel que la prednisone (Rayos) ou la prednisolone (Omnipred) est prescrit pendant une courte période. Cela peut aider à calmer une poussée ou obtenir un nouveau programme d'exercice pour un bon départ.

Les corticostéroïdes ne sont généralement pas pris longtemps à cause du risque de nombreux effets secondaires.

Inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale

Les inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) sont des médicaments génétiquement modifiés qui bloquent une protéine cellulaire particulière qui déclenche l'inflammation. Voici quelques exemples:

  • adalimumab ( Humira)
  • etanercept ( Enbrel)
  • golimumab (Simponi)
  • infliximab (Remicade)

Ces médicaments - pris par injection ou par voie intraveineuse - peuvent aider à réduire les douleurs articulaires, raideur et gonflement. Ils peuvent être efficaces même lorsque les AINS ne le sont pas. Mais comme d'autres médicaments, ils peuvent avoir des effets secondaires. Le plus grave est le risque accru d'infections, en particulier la tuberculose.

Médicaments antirhumatismaux modifiant la maladie

Les antirhumatismaux modificateurs de la maladie (DMARD) ne sont pas considérés comme des options de traitement primaire pour la SA , mais ils peuvent être utilisés dans les cas graves. Ils ciblent le processus qui déclenche la maladie.

La sulfasalazine (azulfidine) est le DMARD le plus prescrit pour la SA. Il peut aider à contrôler non seulement les maladies articulaires, mais aussi l'inflammation intestinale qui l'accompagne parfois. Un effet indésirable rare mais grave est la suppression de la moelle osseuse.

Exercice

L'exercice joue un rôle clé dans la gestion de la SA. Fait avec soin et uniformité, il peut aider à diminuer votre douleur et à vous maintenir en mouvement. Votre médecin pourrait vous suggérer de travailler avec un physiothérapeute pour élaborer un programme d’exercices adapté à vos besoins. Deux types d'exercices sont particulièrement importants:

Exercices de renforcement

Des muscles plus forts offrent un meilleur support pour les articulations douloureuses. Pour effectuer des exercices de renforcement, vous pouvez utiliser des poids ou des appareils de musculation. Un kinésithérapeute peut également vous montrer comment resserrer et relâcher vos muscles sans bouger vos articulations afin de pouvoir continuer à développer votre force, même pendant les poussées de maladie.

Exercices d'amplitude

Étirements aide à maintenir la flexibilité des articulations et à préserver une bonne posture. Un kinésithérapeute peut vous montrer comment étirer votre dos en toute sécurité, même quand il est douloureux et raide. À long terme, cela peut aider à prévenir le handicap.

Posture training

Practicing good posture is another crucial element of treatment. In some people with AS, long-term inflammation causes bones of their spine to fuse together. Posture training may influence the pattern of fusion so that your spine doesn’t become locked into a hunched-over position. This affects not only how you look, but also how well you’re able to get around.

One component of good posture is awareness. You can learn how to check your posture in a full-length mirror. Done regularly, this helps you detect any changes early and increases the potential for correction. You can also start paying closer attention to how you sit, stand, and walk. This helps you break the habit of slouching and focus on holding yourself up straight.

In addition, you can do posture exercises. One of the simplest and best involves lying face-down on the floor or a firm bed for up to several minutes at a time.

Heat and cold therapy

Applying heat or cold to the affected area may make you more comfortable. Heat helps ease pain and soreness in stiff joints and tight muscles. A warm bath or shower is often a soothing choice. Or you might try a heating pad, hot pack, or heated washcloth.

Cold helps reduce swelling around inflamed joints. A cold pack can also numb a sore area when you’re in the midst of a flare.

Surgery

Surgery is not a primary treatment for AS. However, sometimes inflammation affects joints outside the spine. If you have joint damage to your hip or knee that’s severe enough to make it hard to get around, your doctor might recommend joint replacement surgery.

Rarely, an operation called an osteotomy may be performed to straighten the spine after it has fused into a stooped position. This surgery involves cutting and realigning bones of your spine. Because it’s considered high risk, osteotomy isn’t a common option.