La spondylarthrite ankylosante et votre sexe

La spondylarthrite ankylosante ( AS) est une forme d'arthrite. La SA est une maladie inflammatoire chronique qui affecte la colonne vertébrale et cause des douleurs et limite l'amplitude des mouvements. Il peut s'agir de poussées de maladie qui entraînent des symptômes aigus, suivies de rémissions dans lesquelles les symptômes s'atténuent.

L'AS varie beaucoup d'une personne à l'autre. Les symptômes peuvent être graves, mais tous ceux atteints de SA ne développent pas de fusion spinale ou ne présentent pas de complications graves. Ni l'âge ni le sexe n'affectent la gravité de la maladie.

While it was once thought to be more prevalent in men, that may be due to underdiagnosis in women. Also, women may have a more advanced disease at the start of treatment due to delayed diagnosis.

Certaines recherches suggèrent des différences entre les femmes et les hommes, mais les résultats ont été incohérents.

Partie Le problème réside dans le fait que la recherche a été fortement axée sur les hommes, mais que cela commence à changer. Certaines études récentes ont inclus plus de femmes, mais il n'y a pas encore suffisamment de données pour tirer des conclusions définitives sur les différences entre les sexes dans la SA.

Continuer la lecture en explorant le rôle du genre dans la SA.

Causes et symptômes primaires

La cause exacte de l'AS n'est pas claire, mais la génétique joue un rôle. Un des facteurs de risque pour la SA est d'avoir des antécédents familiaux de la maladie. Au fil du temps, cette enflure cause de graves problèmes dans le dos.

AS occurs when the spinal vertebral bodies, and the ligaments and tendons that attach to these bones of the spine, become inflamed. Over time, this swelling causes severe problems within your back.

Au début, vous pouvez ressentir des maux de dos fréquents ou une raideur générale, ce qui peut être pire le matin. Vous remarquerez peut-être que cela s'améliore un peu après une douche chaude ou un petit exercice.

Au fur et à mesure que l'AS progresse, la douleur peut devenir débilitante et entraîner une amplitude de mouvement réduite. Vous pourriez également ressentir de la douleur dans d'autres parties du corps, notamment le cou, les épaules, les coudes, les genoux ou les chevilles.

Certaines personnes ne ressentent que des douleurs et des malaises intermittents, tandis que d'autres ressentent plusieurs zones du corps pendant de longues périodes. La SA peut être débilitante et, dans certains cas, entraîner un handicap.

Les premiers symptômes peuvent également inclure une légère fièvre et une perte d'appétit. D'autres symptômes peuvent inclure la fatigue, l'anémie et l'inflammation des yeux (iritis ou uvéite) ou des intestins.

Les personnes atteintes de SA peuvent être plus à risque de dépression. A 2014 étude que, comparé à la population générale, le taux de dépression chez les femmes est augmenté de 80% et celui des hommes atteints de SA de 50%.

Genetic predisposition

De nombreuses personnes atteintes de SA possèdent un gène appelé HLA-B27. Cependant, avoir ce gène ne signifie pas que vous développerez AS.

Le lien entre HLA-B27 et AS varie par race et origine ethnique. Par exemple, parmi les personnes de race blanche, environ 95% des personnes atteintes de SA ont un test positif pour le gène. Environ 80% des ressortissants des pays méditerranéens le font, alors que seulement la moitié environ des Afro-Américains atteints de SA sont porteurs de ce gène.

Les facteurs de risque génétiques semblent être les mêmes pour les hommes et les femmes.

Age

L'arthrite est souvent considérée comme une maladie liée à l'âge. Mais AS survient généralement chez les personnes âgées de 17 et 45. Certaines personnes sont diagnostiquées dès l'adolescence.

L'âge d'apparition est à peu près le même chez les hommes et les femmes.

Lieu de la douleur

On pensait auparavant que les hommes atteints de SA sont plus sujets aux douleurs dans la colonne vertébrale et au dos que les femmes. Plus tard recherche indique que le mal de dos est le principal symptôme chez les hommes et les femmes à la recherche d'un diagnostic.

En outre, les femmes peuvent avoir plus de cou, de hanche, et douleur au genou, tandis que les hommes ont plus mal au pied.

Préoccupations pour la santé reproductive

La SA affecte les hommes et les femmes pendant leurs années reproductives maximales, mais ne semble pas affecter la fertilité. Mais pour les hommes, certains médicaments utilisés pour traiter la SA peuvent diminuer le nombre de spermatozoïdes. Si vous essayez de concevoir, passez en revue vos médicaments avec votre médecin.

Women with AS who are pregnant or trying to conceive should work with their doctors to find the right medications and to keep inflammation under control.

Symptoms such as stiff spine and back pain can continue throughout pregnancy. Nonsteroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs) such as ibuprofen (Advil) often help relieve pain from AS, but can cause harm to your unborn child. Other medications can pass through breast milk to your baby.

Diagnosis in women vs. men

The diagnosis of AS is usually made by a rheumatologist. There’s no single test for AS, so reaching that diagnosis in both men and women may include:

  • individual and family medical history
  • evaluation of symptoms
  • physical examination
  • imaging tests
  • blood work

Blood tests can’t definitively diagnose AS, but they may be of use. They can rule out other diseases and test for the HLA-B27 gene.

Certain markers, such as elevated erythrocyte sedimentation rate (ESR or SED) and C-reactive protein (CRP) are inflammation indicators. But not all people with AS have them. They can also be due to such conditions as anemia, infection, or cancer.

Recent research found that men with AS have elevations of IL-17A and Th17 cells, but this wasn’t true of women.

The assumption that AS is a predominantly male condition may delay diagnosis in females. In addition, studies have generally included many more men than women. Newer studies are addressing this. But much more research is needed to broaden understanding of any gender differences.

Seeking help

If you have symptoms of AS, such as back or neck pain, see your primary care doctor as soon as possible. If it appears to be an inflammatory condition, you’ll likely be referred to a rheumatologist for evaluation.

After diagnosis, it’s important to see your rheumatologist at least once a year, even if your symptoms are currently mild.

There’s no cure for AS. But early detection and treatment can help alleviate pain and may prevent disease progression in both men and women.